My Lid-In Le Blog

Pensées, images et fonds de tiroirs

Le jardin

Au jour le jour

Nous avons pris un jardin familial à partir d’octobre 2021. Il s’agit d’une parcelle d’environ 250 m2 (50*5m ?), située à deux pas de mon travail, pourvue d’une cabane à outils et d’un point d’eau.

J’avais entrepris la démarche pour obtenir un jardin plusieurs fois depuis notre arrivée à Angers, sur différents groupements de jardin, sans succès. C’est l’été dernier que je découvre qu’il y a un grand groupement de 200 parcelles à 100 mètres de mon travail, coincé dans un quartier de lotissements. Je passais tous les jours devant sans le voir, car les parcelles étaient cachées par une rangée de maisons.

La parcelle était vide lors de la prise en main (elle avait été vidée manu militari), à part un pommier et deux poiriers et un laurier. J’ai commencé mes essais de potager un peu tard dans la saison. J’ai planté des plants de salades, dont la plupart ont disparu (mangés par les oiseaux ?). J’ai semé des carottes qui n’ont jamais monté. De la mâche qui n’a jamais monté, mais la roquette a bien pris, ouf.

Les tentatives suivantes de semer de la salades ont été plus fructueuses et finalement, j’ai un tunnel de 1m5 de large pour 4m de long qui abrite quelques plants de salade à différents stades, les plants de mâche rescapés (quand même). Nous avons aussi planté des framboisiers récupérés dans notre cour, un groseillier, deux plants d’artichaut et quelques plants de choux qui sont mal en point pour l’instant. Une génération spontanée de coriandre s’est invitée sur une grande surface (là où j’avais semé les carottes), je les laisse faire. Peut-être que mes carottes vont arriver plus tard ? Une partie est aussi semée en moutarde en tant qu’engrais vert.

Ce matin je me suis rendu au potager pour une séance de bêchage. C’est agréable de bêcher dans le froid sec. La terre est facile à travailler. J’ai fait venir du fumier que j’ai déjà incorporé à un bout de la parcelle, avec François la semaine dernière. Car nous allons partager la parcelle avec François, Caroline et Camille. C’est un autre pan de cette expérience.

1 Comments on “Le jardin”

  1. Ces jardins ouvriers devenus familiaux ont de plus en plus la cote. C’est chouette ce partage des cultures!
    Bientôt, plantation des pommes de terre…
    Je vous envie votre jolie terre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *